10km pour elles

J’ai pris un café avec une Gazelle ce midi. Elle m’a demandé comment je me sentais après ma première course de 10 kilomètres. Je lui ai répondu que j’avais encore un peu mal aux fesses…

Ma première course officielle de 10 kilomètres. Mon premier 10 kilomètres tout court, je n’avais jamais encore couru aussi longtemps, aussi loin.

J’en rêvais – ouais bon pas toutes les nuits non plus – les kilomètres avalés par les runneuses me donnaient de plus en plus envie. Envie de me dépasser, envie de me challenger. Savoir que moi aussi j’en étais capable.

Mais courir pour courir, bof. Il me fallait un but. Fin mars je trouvais : les 10km pour elles. Une course 100% féminine.

Le rendez-vous était pris pour le 28 mai, pour la quatrième édition de cette course.

Après avoir franchi la ligne d’arrivée de la Parisienne l’année dernière, je me suis dit que ça allait être easy peasy. J’avais oublié que je n’avais pas couru depuis novembre. Runtastic me l’a confirmé.

Première sortie, première déconvenue. Les progrès en running partent encore plus vite qu’ils ne font leur apparition. A peine 1km et j’étais au bout de ma vie. Je n’exagère absolument pas.

J’ai trouvé une super application sur mon téléphone : Couch to 10K Running Trainer. 14 semaines pour atteindre ton but. Faute de temps, je n’ai pas réussi à terminer le programme. Cependant il fonctionne très bien étant donné que je suis parvenue à aller au bout de la course.

Neuf semaines, trois sortie hebdomadaires à base de course, marche rapide. Cela commence par 1 minute de course, 1.30 de marche et progressivement le temps de course s’allonge avec beaucoup de facilité.

La veille de la course je n’ai pas bien dormi : vais pas y arriver, sert à rien d’y aller, TER ou RER, bas de jogging, ouais mais il va faire su-per chaud, short, ouais mais on va voir mes fesses molles… questions existentielles.

Réveil 6h du matin, petit déjeuner de morfale, train en retard, mais j’étais à l’heure pour rentrer dans le sas des 1h et plus, sans avoir pris la peine d’étudier le parcours, me suis dit que je suivrais celles de devant, et stressée devant toutes ces coureuses aguerries.

crédit photo site officiel des 10km pour elles

Deux warm up punchy plus tard, la course a commencé à 10 heure pile ! Toute l’organisation était parfaite, aucun couac, ou alors je n’y ai vu que du feu.

Chacun des quatre sas de départ avait sa meneuse de course.

Et les kilomètres ont défilé. Et la chaleur montait.

Au troisième et sixième kilomètre je me suis demandée ce que je faisais là. Vraiment.

J’ai continué. Les faux plats, les pavés… Les bénévoles et leur conseil « ne regarde pas tes pieds, lève la tête… », leurs encouragements. Les runneuses s’encourageant entre elles.

Et la ligne d’arrivée et la dame qui m’a mis la médaille autour du cou et ma fierté.

Cette envie de continuer la course à pied encore plus présente.

Bravo à toutes celles qui ont participé à cette course, merci à tous les bénévoles, et les équipes des 10km pour elles. C’était un parfait premier 10 km.

Je signe pour la cinquième édition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *