Ma rentrée littéraire 2012 – Une place à prendre J.K. Rowlwing

Cette année, grâce à CroqueZaza et Olivier de Price Minister, j’ai pu participer aux Matchs de la Rentrée Littéraire 2102.

Le principe était simple : choisir un livre parmi toute la sélection et publier une critique.

De nombreux livres m’ont fait envie. J’ai toutefois choisi Une place à prendre de J.K.Rowling.

J’avais dévoré et adoré tous les Harry Potter. A peine avais-je terminé de lire un tome que j’attendais déjà avec impatience la sortie du suivant.

J’ai même pousser le vice à les relire en anglais. Si, si.

Je ne pouvais donc pas passer à côté de son dernier ouvrage.

Résumé :
Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.

Ce que j’en ai pensé (comprendre après avoir près de 700 pages).

J.K. Rowling a ce don de passionner ses lecteurs. De nous tenir en haleine.J’ai dévoré Une place à prendre.

La description des situations, et celle des personnages m’ont fait penser à celle de ces précédents livres.

Il n’y a pas de personnage principal. Tous intimement liés les uns aux autres. C’est cependant le personnage de Krystal qui m’a le plus ému. On peut sentir dès les premières pages que du haut de ses 16ans sa vie n’a jamais été simple.

On a beaucoup parlé de ce livre « pour adulte », très noir, à la limite du trash. Il n’en est rien. Il décrit une réalité sociale, sans pour autant tomber dans le voyeurisme malsain.

D’un côté il y a la ville cossue avec sa charmante place, son épicerie. De l’autre le ghetto avec ses fenêtres cassées et toutes les difficultés sociales que l’on peut retrouver dans la « vraie » vie.

Ce réalisme peut toutefois déranger.

Il y a certes quelques longueurs, et ce dès les premières pages du roman. Cependant le style de l’auteur est vraiment très bon. J’attends maintenant son prochain livre!

Ma note : 17/20

La fiche du livre est ici.

Encore une fois merci Olivier.

4 comments for “Ma rentrée littéraire 2012 – Une place à prendre J.K. Rowlwing

  1. 19 novembre, 2012 at 10 h 08 min

    Eh bien ça fait plaisir de lire au moins une bonne critique parce que je l’ai acheté, je n’ai toujours pas trouvé le temps de le lire mais je n’en lisais que du mauvais ! Bon au moins je me dis qu’il retse une chance que j’aime 😉

  2. 19 novembre, 2012 at 19 h 57 min

    Je ne suis pas fan de JKR… J’ai préféré les films Harry Potter aux livres. Je vais quand même lire celui-là mais je ne suis déjà pas convaincu.
    Des bisous 😉

  3. Mme Statler
    19 novembre, 2012 at 21 h 35 min

    tu verras, il y a quelques lenteurs au début mais ça passe très vite

  4. Mme Statler
    19 novembre, 2012 at 21 h 36 min

    j’ai aimé et les livres et les films! grande fan lol
    ne l’achète pas, je te l’apporte la prochaine fois qu’on se voit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.