Smic Hard

Voilà quatre semaines que je ne fais plus partie de la longue liste des demandeurs d’emploi. De ceux qui mangent la laine sur le dos des gens. Un peu comme le plombier polonais. Décidément je cumulais.

Quatre semaines que ma Chère Belle Sœur ne peut plus me répondre  » mais toi tu travailles pas! » Pan!! Prends toi ça dans les dents.

Et pourtant durant cette année je n’ai pas chômé. Hu hu, humour quand tu nous tiens.

Certes je n’étais pas salariée mais je n’étais pas non plus le cul posé sur mon canapé à manger des chips tout en regardant des émissions nigaudes.

J’ai cherché du boulot, j’ai saturé ma boîte mails de CV envoyés, j’ai passé de nombreux entretiens, me suis remise en question. Je me suis occupée de la maison, fais de menus travaux, du jardin. De mes enfants, de mon mari (ce grand enfant). J’ai préparé un concours en parallèle. Je l’ai pas eu. J’ai pleuré, je me suis remise à fumer. J’ai même préparé notre mariage. Qui a dit feignasse?

Finalement c’est maintenant que je suis en vacances. Non? Ah bon…

Une année à stresser en pensant à la fin de mes indemnités. Oui, oui je sais plaie d’argent n’est pas mortelle mais quand même. Vivre au jour le jour, je ne sais pas faire. M’empêcher de dormir en pensant au lendemain ça je maîtrise!

J’ai « enfin » trouvé un emploi. Un contrat à duré déterminé. Pas un mi-temps, pas un stage non plus. Quoique j’ai de sérieux doutes quand je vois le montant de mes futurs salaires…

L’entretien le plus rapide de toute l’histoire des entretiens. 19 minutes montre en main.

Je positive, tant bien que mal je dois bien l’avouer. L’équipe est sympa. Je peux retrouver mes pioux assez tôt en fin de journée.

Je parle adulte. C’est un luxe qui se paye. Mon salaire étant bien plus faible que mes indemnités.

Et là tu te dis mais qu’elle conne! Elle pourrait rester tranquille chez elle et attendre que ça se passe. Oui effectivement j’aurais pu. J’aurais au moins eu de nombreuses activités. Parce que pour le moment j’observe. J’observe les gens travailler. Je réclame des outils informatiques qui tardent à venir. Je travaille sur ceux des autres. Tremble auditeur IT. Tremble!

J’observe les gens se faire malmener. J’observe…

Hauts les cœurs. Quatre mois sont vite passés.

3 comments for “Smic Hard

  1. 24 septembre, 2014 at 4 h 46 min

    Plein de pensées, de courage et de zénitude … 😉
    Bises

  2. 24 septembre, 2014 at 23 h 25 min

    Allez!! Tu auras quasi fini quand je vais rentrer à Noël, on se motive ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.